La Fondation Entreprendre vient de renouveler le partenariat pour 3 ans pour permettre à 100.000 entrepreneurs de mettre en place son projet 10. Qu’est-ce que cela représente ?

Blandine Mulliez : 100.000 entrepreneurs a largement fait la preuve de son impact auprès des jeunes sur la connaissance de l’entreprise, du rôle de l’entrepreneur et de la valorisation des compétences scolaires pour trouver sa voie. Notre rôle est justement de permettre au plus grand nombre de profiter de cette action portée par 100 000 entrepreneurs, pour que chacun puisse se projeter et être entrepreneur de sa vie.

Pourquoi s’impliquer notamment au sujet des Semaines de sensibilisation des jeunes à l’entrepreneuriat féminin ?

BM :Nous savons bien que tous les métiers, toutes les postures entrepreneuriales peuvent être portées par un Homme ou par une Femme. Il est donc plus que temps de faire évoluer certains schémas de pensée dont nous avons hérité, et d’accélérer les témoignages portés par des femmes pour que les jeunes puissent s’identifier à de nouveaux rôles modèles. Ces rencontres sont aussi importantes pour les jeunes filles que pour les jeunes garçons. Le respect est dans l’accueil de l’ambition de l’autre, Homme ET Femme. La richesse est dans toutes les mixités : celles du genre, de la culture, ou des compétences…

Quel(s) message(s) souhaiterez-vous adresser aux jeunes filles et jeunes garçons au sujet des femmes qui entreprennent leur vie professionnelle.

BM :Nous grandissons par nos actions et non par nos peurs. Et les peurs ne sont que des fantômes. Alors je dis : Go les filles ! Vous n’avez rien à perdre, mais tout à gagner ! Pourquoi les hommes ont toujours été plus créateurs d’entreprise que les femmes ? Mais parce que les Hommes ont un esprit déclaré plus joueurs que les Femmes, et qu’il existe un super terrain de jeu ! Alors allons-y toutes ! Nous aussi, sommes des gagnantes et le terrain de jeu est assez grand pour y accueillir tout le monde.

Quels sont les autres engagements que la Fondation met en place au service de l’entrepreneuriat féminin ?

BM :En sensibilisant dès le plus jeune âge, nous participons à faire évoluer le regard sur l’entrepreneuriat féminin pour qu’à terme la question genrée ne se pose plus ! Tout comme il est indispensable d’agir au quotidien auprès de toutes les femmes qui entreprennent. C’est le rôle de la Fondation Entreprendre de soutenir les associations qui œuvrent en ce sens. Avec notre programme, Des elles pour Entreprendre, nous permettons aux femmes d’aujourd’hui de réussir dans l’entrepreneuriat notamment en faisant tomber les freins qui se posent à elles. Par exemple, nous avons déjà formé plus de 5 000 femmes à la recherche de financement avec notre MOOC « des elles pour financer son entreprise » (récemment primé Mooc of The Year)! Et l’année 2019 sera également riche de nouveaux projets!

Auriez-vous une anecdote à partager en tant que femme qui poursuit une carrière ambitieuse ? 

BM : Si j’avais su il y a 15 ans où j’en serais aujourd’hui, je suis sûre que je n’aurais pas démarré. J’aurais eu trop peur d’être exposée, d’avoir peur du regard de l’autre, de rater, … voire même peur de réussir ! Que la femme est complexe… par contre je peux confirmer que le chemin permet de grandir. « La fonction fait l’Homme autant que l’Homme fait la fonction ».

Je poursuis une carrière ambitieuse ?? Non. Pour moi, l’ambition ne se décrète pas, ni ne se prévoit. Elle se vit, se découvre, se dévoile.

Alors, oui à l’ambition pour une cause, mais non pour  une carrière personnelle : je sais que la grande ambition ne peut exister que si elle est partagée. Plus on est nombreux à porter une cause, un projet, plus l’ambition s’infiltrera au cœur des sujets et elle puisera sa puissance en étant portée par de multiples personnes engagées.